Bienvenue sur le site de l'équipe Poivron

Ici nous vous informerons des dernières nouvelles concernant l'avancement de nos projets et autres !

Bonne lecture !

Dernières nouvelles

Carte Holonome 2023 - La doc !

13 novembre 2022

Après plusieurs essais, nous avons enfin la documentation de notre carte.

La bibliothèque Pinion, que nous utilisons, ne se porte pas très bien. Les différentes briques logicielles semblent avoir évolué séparément et la dernière version Pinion ne semble pas compatible avec les dernières versions de ses dépendances pcbdraw et pcbnewTransition.

À l’heure actuelle, la dernière version livrée est la 0.2.0. Pour l’utiliser, il faut installer manuellement pcbdraw en version 0.8.0 et pcbnewTransition en version 0.1.0 :

pip3 install pcbdraw==0.8.0
pip3 install pcbnewTransition==0.1.0

Pour construire cette visualisation de la carte nous avons suivi notre article sauf que nous avons modifié cette ligne dans le fichier template.py :

template.py # p.insert(0, "name", f"{footprint.GetReference()}.{pad.GetName()}") p.insert(0, "name", f"{pad.GetNetname()}")

Ainsi, la configuration générée lie les broches du même signal entre elles.

Mots clés : Électronique, Conception

0 commentaire


Journal - 3 novembre 2022 - Aspiration et Gyroscope

3 novembre 2022

Deux semaines qui n’ont pas été des plus fructueuses, mais nous avons quand même quelques avancées à présenter...

 Le gyroscope et le Rpi Pico

Nous sommes passés à l’ADXRS453, censé être plus stable. Nous avons eu du mal à obtenir nos premières valeurs et les premières mesures n’ont pas montré de différences significatives avec notre L3DG20H.

En statique, la vitesse renvoyée varie de +/- 0,01°/s sur les deux modèles.

L’ADXRS453 a quand même plusieurs points pour lui, notamment une compensation de la température intégrée. Les résultats en intégrant la vitesse sur 90s sont entre corrects et bons.

 Côté mécanique - Aspiration des balles

C’est l’aspiration des balles qui nous fait transpirer en ce moment. Notre premier prototype en papier et carton montrait que la turbine avait une puissance d’aspiration suffisante pour attraper les balles.

Notre second prototype avait pour mission de :

  1. Montrer la faisabilité technique d’utiliser du papier mâché
  2. Valider les grands principes de fonctionnement : avoir un tuyau large pour limiter les pertes de charge du flux d’air et utiliser un guide à l’intérieur du "tuyau" pour dévier les balles du flux initial.

Réalisé en papier mâché, il a fallu le découper dans la longueur pour extraire le "moyeu". Notons l’astuce du papier d’aluminium pour éviter que le papier mâché colle à la forme !

Ce qui permet d’installer les guides, ici en fil de cuivre, pour dévier la balle du flux d’air.

En recollant les deux morceaux, nous obtenons notre pièce terminée.

Les résultats ne valident pas intégralement la solution. Le système attrape les balles/cerises mais dès que le tuyau s’élargit, l’aspiration n’est pas suffisante pour continuer de soulever les balles, de les projeter contre le guide (qui est au-dessus des balles) et les sortir du flux. Par contre, l’utilisation du papier mâché donne des résultats satisfaisants. Il se découpe et recolle bien ! Ce qui nous incite à réaliser une nouvelle pièce qui pourrait être la pièce finale. Il sera possible de la couper et recoller sans tout refaire de zéro.

Nous partons sur un conduit fin 26mm de diamètre, sur une séparation des balles du flux d’air sur une section relativement horizontale avec le flux d’air allant vers le haut, la balle vers le bas. Nous agrandissons aussi la section à cet endroit pour que la balle ne soit plus aspirée par le flux d’air. Et bien sûr, nous installerons le guide en fil de cuivre. Voilà le plan !

 Le chant du signe de Capsicum

Capsicum, notre robot 2022 fera sa - probablement - dernière sortie dans 2 semaines. Nous avons l’occasion de présenter nos activités de robotique. Si vous passez dans le coin, venez nous retrouver à la médiathèque de Riom, le samedi 19 novembre 2022.

Est-ce que ceci nous motivera pour écrire une page de présentation pour Capsicum ? Peut-être...

Mots clés : 2023, Conception, Mécanique

0 commentaire


Règlement 2023 et notre programme

16 septembre 2022

Le brouillon du règlement de la coupe est disponible, sur le site de la coupe de France de robotique. Cela fait donc une semaine que nous réfléchissons activement au règlement.

C’est un règlement à l’opposée de celui de l’an dernier, avec une table presque sans obstacle qui incite à avoir des robots qui se déplace bien, voire très bien sur le terrain !

Alors, en attendant la version finale du règlement - la FAQ peut vous indiquer dans quel sens évolue le règlement - nous ébauchons nos robots.

Cette année nous sommes très tentés d’avoir deux robots. Le premier sera basé sur notre architecture de 2014 et sera chargé de marquer les points avec les gâteaux. Le second robot sera bien différent du premier et s’occupera des cerises. Voici ce que nous avons en tête avec les principales étapes du projet.

 Robot des gâteaux

Basé sur le robot historique, nous réutiliserons les roues, les moteurs, le gyroscope et notre magnifique carte électronique maison. Il embarquera les 10 cerises du départ, devra pousser et tirer les gâteaux dans les assiettes et leur déposer une cerise dessus. Voici notre programme (pas forcément dans l’ordre) :

  • Programmation : gérer les accélérations et décélération au niveau des trajectoires
  • Programmation : Arrêt de l’asservissement en cas d’erreur trop grande
  • Mécanique : actionneur pour prendre une cerise du réservoir du robot et la déposer sur un gâteau
  • Mécanique : refaire le châssis, diminuer le périmètre non-déployé
  • Programmation - optionnel : Gérer la stratégie haut niveau avec le Raspberry Pi

 Robot des cerises

Nous partons de zéro pour ce robot. Pour la localisation, nous tentons de rester sur l’architecture qui nous a si bien réussi : des codeurs sur les moteurs. Pour le reste, l’objectif est de changer un peu des technologies utilisées depuis 2014 sur nos robots. Ce sera donc un robot holonome, d’un diamètre modeste (nous visons 25cm). Le cœur de l’électronique sera un Raspberry Pi Pico et pour le pilotage des moteurs, nous hésitons entre des LMD18200 ou des modules de type Pololu. Sur ce robot, notre programme est très chargé :

  • Mécanique : base roulante holonome
  • Mécanique : intégration de l’électronique
  • Mécanique : intégration de la batterie
  • Électronique : prototypage sur plaque de test pour valider les capteurs/actionneurs
  • Électronique : conception de la carte
  • Programmation : lecture du gyroscope à partir du RPI Pico
  • Programmation : lecture des capteurs de couleur à partir du RPI Pico
  • Programmation : lecture des codeurs à partir du RPI Pico
  • Programmation : portage du code des servomoteurs (ou utilisation des PWM ?)
  • Programmation : portage des codes de déplacement sur RPI Pico (asservissement, construction des trajectoires, accélération et décélération, arrêt sur erreur trop grande)
  • Divers : système de préhension et de dépose des cerises
  • Divers : système d’évitement.

 En gros

Un programme bien (trop ?) chargé. Alors nous essayons de ne pas trop traîner, nous avançons bien côté shopping. Nous espérons avoir fini de commander les composants nécessaire à la nouvelle roulante ce week-end. Ensuite, nous nous focaliserons sur le RPI Pico...

0 commentaire


Mesure des résistances et avancement général

17 mai 2022

Nous sommes le 17 mai 2022 qui se situe exactement en "J-pas beaucoup" et "J-pas assez".

Mise à jour de notre Todo List :

  • Affichage du score
    • Fixer l’écran, le Raspberry Pi et le nouveau bouton On/Off
  • Réaliser la cale pour positionner le robot en début de match
  • Panneau de 70x100 mm à installer sur le robot
  • Détection des résistances :
    • Conception et réalisation mécanique
    • Adaptation du câblage
    • Code du module
    • Intégration dans la stratégie
  • Stratégie alternative en cas de robot bloqué
  • Contrôler et adapter la position du robot lors de la dépose de la réplique, pour garantir qu’elle soit à 100% sur le socle à chaque fois.

Senseur pour résistance

La zone où mesurer la résistance n’est pas très grande, elle se situe sur un plan incliné et comme nous souhaitons être robuste aux variations de positionnement de notre robot, ceci nous pose des soucis.

Nous avons conçus une mécanique pas si simple, mais qui ne nécessite qu’une seul actionneur. Les essais montrerons que nous manquions d’un degré de liberté, ce qui nous amènera à installer un système à ressorts en plus de l’élastique. Voici l’idée, sur l’image ci-dessous, seul le bras bleu est actionné par le servomoteur :


Principe du "Senseur R"

Tout commence avec un profilé qui ressemble à une nervure d’aile d’avion : il nous faut une belle courbe :


Comme une aile d’avion

Ensuite nous montons ceci sur un mat, avec un axe et nous rajoutons le contact électrique. Ne trouvez-vous pas que ce fils de cuivre a un certain charme sur le bois ?


Le cuivre et le bois

Ce qui, une fois fini et câblé ressemble à ceci :


Senseur R monté

Nous pourrions dire qu’afin d’avoir le système le plus robuste possible, nous avons un élément de test le plus moche possible, mais ce ne serait pas 100% exact.


Élément de test - carré de fouille

Et pour conclure, une courte vidéo du système en action :


La vidéo est disponible en 720p ici (mp4 - 5,6 Mo).

0 commentaire


3 mois sans nouvelles, aïe !

21 janvier 2013

C’est la date limite pour rendre les projets (merci le forum de planète-sciences) qui nous a sorti de notre torpeur. On s’est quitté il y a 3 mois et la conception du robot n’avait pas beaucoup avancé.

Depuis, il ne s’est rien passé. Enfin rien du coté du robot. Du coup, on oublie pour l’instant les mécanismes sophistiqués, on revoie notre stratégie et même nos principes et on repart sur une nouvelle base.

C’est un mélange de plusieurs réflexions qui trainaient :

  • Et si on concevait un seul robot pour en construire deux ?
  • Que nous apporte l’utilisation du gyroscope ?

Tout ça nous a amené à l’idée suivante.

Et si on faisait un robot avec ça :


Base roulante 2013

Oui, il faut une petite base roulante pour qu’elle convienne aux deux robots. Grâce au gyroscope, la précision de la mécanique n’a pas besoin d’être extraordinaire. Et on a même idée de mettre un semblant de roue codeuse. Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus, voici notre dossier projet :

Dossier projet de l’équipe pour les robot 2013

Nous avons un petit paragraphe pas très élégant pour expliquer au jury qu’on savait à peu près ce qu’on faisait et que oui, on était au courant qu’on était à la bourre.

Mots clés : Conception, Coupe, Projet

3 commentaires

page précédente 1 2 3

Copyright "POIVRON" 2011-2021, tous droits réservés
Administration du site